POUR MOI

Cancer : mettre KO la fatigue

Cancer - mettre KO la fatigue - MEME COSMETICS
7 minutes de lecture

La fatigue est malheureusement un élément très important de la maladie, qui touche chacun de façon différente mais qui peut s’avérer assez handicapante. Des activités simples comme préparer un repas, monter un escalier, se laver ou lire peuvent s’avérer très difficiles à réaliser. Pour vous aider à y voir un peu plus clair sur ce phénomène, voici notre petit guide spécial fatigue.

Pour une personne en bonne santé, la fatigue est la résultante d’une longue journée de travail ou d’une activité physique/intellectuelle intense. Elle a toujours une cause identifiable et bien souvent, une simple bonne nuit de sommeil permet d’y remédier. Pourtant, dans le quotidien des personnes malades, cette grande fatigue se fait ressentir en permanence sans que vous ayez fait d’effort particulier et y mettre fin est bien plus complexe…

D’où vient-elle ?

  • > Le stress

Le premier facteur de fatigue, c’est le stress. L’annonce de la maladie, l’attente entre les (très) nombreux examens et autres traitements, les hospitalisations, tout cela cause un stress évident qui ne vous quitte pas et vous fatigue, ce qui est bien normal !

  • > Les traitements

Le deuxième facteur à prendre en compte, sont les traitements eux-mêmes, et notamment les traitements lourds et sur une longue durée comme les chimios ou les rayons. La chimiothérapie est à l’origine d’une grande quantité de fatigue : d’une part à cause du fait que votre corps rejette le traitement de toutes ses forces en vous rendant malade, ce qui fatigue ; d’autre part, la chimio modifie la composition du sang en s’attaquant à la moelle osseuse et cause ce que l’on appelle une aplasie. L’aplasie est en fait une combinaison entre une anémie (niveau trop faible de globules rouges), un taux trop bas de globules blancs (entraînant un risque accru d’infections), et un taux de plaquettes trop faible (accroissant le risque d’hémorragie): il y a donc de quoi être fatiguée ! Celle-ci s’intensifie dans les 4 à 10 jours suivant la cure, toutefois rassurez-vous: elle diminue progressivement jusqu’à la prochaine cure.

L’essentiel est de savoir que la chimio va beaucoup vous fatiguer: il  faudra donc adapter votre quotidien à cela. 

Dans le cas de la radiothérapie, des études scientifiques ont montré que la fatigue varie selon la zone irradiée et la localisation de la tumeur. Elle dépend aussi beaucoup de votre état de fatigue au début des traitements, vos médecins évalueront donc cet état avant de commencer et adapteront les traitements. Enfin, la radiothérapie comme la chimio a des effets indésirables comme des nausées, des vomissements, une gêne respiratoire, … qui vous fatigueront aussi. N’hésitez pas à faire toujours appel à vos proches pour qu’ils vous aident avec les activités du quotidien trop fatigantes pour vous au moment des traitements ! Ils sont là pour vous, n’ayez pas peur de demander de l’aide 😉

Enfin dernier type de traitement particulièrement fatiguant : la chirurgie. Une opération est déjà éprouvante pour une personne saine, alors elle risque de beaucoup vous affecter. Une opération est fatigante pour différentes raisons : l’anesthésiant lui même, les plaies qui peuvent avoir du mal à cicatriser, la douleur, l’anxiété avant et après, l’appréhension des résultats … Il vous faudra du temps pour surmonter cette fatigue, mais que ce soit une semaine ou un mois, vous parviendrez à retrouver votre énergie! L’essentiel est que vous parveniez à rester positive 🙂

 Comment adapter son quotidien à cette fatigue ?

En période d’intense fatigue, il est essentiel que vous vous reposiez le plus possible (oui, là on enfonce des portes ouvertes !), voici donc quelques conseils afin de vous préserver:

  • – Veillez à bien différencier les choses selon leur importance, ne faites que ce qui est urgent ou nécessaire, faites-vous plaisir et tenez compte de votre capacité à faire les choses. Tout est une question d’écoute de soi et de priorités. Vous devez avant tout vous reposer ! Vous aurez peut-être pour cela besoin de l’aide de vos proches et voisins, de faire un peu garder vos enfants, etc … Une astuce est de bien lister chaque jour les choses importantes à faire, cela vous permet d’avoir l’esprit plus tranquille et de ne rien oublier, vous évitant ainsi un stress inutile. Enfin, ne culpabilisez pas de votre état ! Vous n’avez pas à vous sentir coupable d’être fatiguée et peu disponible pour faire certaines choses, il est tout à fait normal que vous soyez fatiguée et vos proches le savent !

Attention toutefois à ne pas trop dormir en journée : vous risquez de décaler votre rythme de sommeil et de ne plus pouvoir dormir la nuit. Tout est une question de dosage.

Ce petit témoignage trouvé sur e-cancer.fr devrait vous rassurer : « Après mon opération du poumon, je me sentais bien, sauf que je dormais quatorze heures par jour. Puis c’est passé à douze heures ! Deux mois plus tard, je dors encore dix heures par nuit et il m’arrive de faire la sieste. Je suis un peu décalée par rapport à mon entourage, mais il me semble que c’est ainsi que mon corps se guérit ! »

  • – Enfin il est important que vous fassiez attention à ne pas tomber dans le cercle vicieux de la fatigue et du découragement : il ne faut pas que vous abandonniez vos efforts à cause de la fatigue, cela ne ferait que vous faire vous sentir plus mal encore. N’hésitez pas à parler au personnel soignant lorsque vous sentez que vous avez envie d’abandonner, ils sont là pour vous conseiller, pour apaiser votre fatigue et retrouver espoir.

 

Quels moyens pour lutter contre elle ?

mettre-KO-la-fatigue--MEME-COSMETICS

Afin de lutter contre la fatigue liée au stress et à l’angoisse n’hésitez pas à parler au personnel soignant, nous n’insisterons  jamais assez là-dessus ! Ils sont souvent très occupés et peuvent donner l’impression qu’ils n’ont pas le temps mais ils sont là pour vous. C’est encore mieux si vous vous entendez bien avec une infirmière, un médecin, ou un aide-soignant, ils seront sûrement plus présents pour vous, s’ils vous connaissent mieux. Discuter avec eux vous permettra de mieux connaitre toutes les étapes de vos traitements, de vous rassurer sur leurs effets, de savoir comment vous alimenter au mieux… Bref répondre à la très grande majorité de vos questions.

Il existe ensuite beaucoup de professions à l’hôpital et ailleurs qui peuvent vous aider à traiter votre fatigue. Les kinés, l’aide psychologique, ergothérapeutes et autres diététiciens interviendront sûrement dans votre vie pour vous aider à vous remettre de vos traitements et chirurgies, et de leurs effets secondaires.

Si toutefois vous ressentez le besoin de plus de « soin » afin de vous relaxer au maximum et ainsi diminuer votre fatigue, vous pouvez vous tourner vers plusieurs activités. Dans un premier temps, vous pouvez vous tourner vers la socio-esthétique afin de retrouver votre féminité, vous sentir plus en accord avec votre corps et ainsi vous sentir mieux dans votre tête. Nous vous invitons à lire cet article pour en découvrir plus sur la socio-coiffure !

Autre solution : les médecines alternatives. Ces dernières peuvent vraiment vous aider à soulager votre fatigue. Qu’il s’agisse d’acuponcture, d’acupression (dont on vous donne de petits aperçus dans nos tutos que vous pouvez retrouver ici), de médecine chinoise ou autres, nombreuses sont celles qui ont fait leurs preuves pour soulager les malades. Nous vous avions écrit un petit article sur les médecines complémentaires qui pourrait d’ailleurs vous intéresser !

Le sport est aussi une très bonne façon de lutter contre la fatigue ! Contrairement aux idées reçues, pratiquer une activité physique est tout à fait possible lorsque l’on a un cancer et peut vous aider à vous sentir plus reposée : avec le sport, c’est votre esprit comme votre corps qui se soigne. Pour en savoir plus, nous vous avions concocté un petit guide sur les activités réalisables à tout moment pendant la maladie, c’est ici que ça se passe 😉

Enfin, à la maison, il existe de petites astuces simples pour vous reposer et dire adieu à la fatigue ! Bichonnez-vous : faites-vous couler un bain, appliquez un masque hydratant sur votre visage pour atténuer les traces de fatigue et faire du bien à votre peau. Vous pouvez aussi ajouter une rondelle de concombre sur chaque oeil à votre masque et vous serez comme neuve (efficacité assurée ! Même si ça fait très film américain, deux rondelles de concombre bien fraîches sur les yeux sont vraiment hyper agréables et efficaces sur les cernes !). Autre option : la méditation. Bien que peu connue chez nous, elle a des effets vraiment positifs sur la réduction du stress et sur la capacité à se reposer. Il existe de nombreux sites et applications pour découvrir cette pratique. On vous conseille les applications mobile Petit Bambou (en français) ou Head Space (en anglais, mais très facile à comprendre) qui vous guideront pas à pas !

 

Voilà, nous espérons que vous arriverez à mettre votre fatigue au tapis avec tous ces petits conseils! N’hésitez pas à partager les vôtres avec nous! Belle journée à toutes <3

2 commentaires

Voir plus +
  • Michou 23 septembre 2018 à 19 h 35 min

    Je suis très fatigué je souffre d’un cancer du poumon gauche. C’est très dur mais je suis bien entouré par mà chérie qui prend soin de moi. J’ai le moral grâce à elle.

    Répondre
    • Judith de MÊME 24 septembre 2018 à 11 h 41 min

      C’est effectivement très important d’être entouré pendant cette épreuve ! Bravo à votre chérie, c’est une battante elle aussi !

      Répondre

    Laissez un petit commentaire !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *