POUR MOI

Cancer et nausées : apprendre à les surmonter

CANCER ET NAUSÉES
5 minutes de lecture

Les traitements, notamment les chimiothérapies mais aussi la radiothérapie, peuvent être à l’origine de sensations de nausées et de vomissements.  Quelques petits astuces et gestes simples peuvent vous aider à limiter ces effets secondaires, nous les avons regroupés pour vous ! 

COMPRENDRE les causes des nausées et vomissements

  • > Le cancer lui même

Certains types de cancer peuvent causer des nausées et vomissements. Il s’agit de symptômes de la maladie, notamment pour les cancers de l’estomac, de l’œsophage, du foie, ou encore le cancer colorectal.

  • > L’angoisse de l’hôpital

En arrivant à l’hôpital, l’odeur aseptisée peut suffire à faire monter l’appréhension et il n’est pas anormal de se sentir mal. Ce n’est pas comme si les traitements étaient une partie de plaisir… N’hésitez surtout pas à faire part de votre ressenti au personnel soignant, qui pourra vous rassurer sur place et vous aider à limiter un tant soit peu vos angoisses.

  • > La chimiothérapie

La chimiothérapie est le traitement qui entraîne le plus d’effets secondaires du type nausées et vomissements. Qu’elle soit administrée sous forme de cachets ou par perfusion, le corps la perçoit comme toxique et la rejette de toutes ses forces, vous rendant malade. C’est dans la plupart des cas une réaction « inappropriée » de notre corps puisque la chimiothérapie est injectée par intraveineuse et vous faire vomir n’expulsera pas le traitement. Les réactions sont très variables selon les personnes et les types de traitements administrés. Notez que les traitements à base de cisplatine, carboplatine, cyclophosphamide ou de doxorubicine ont plus de chances de vous rendre malade que les autres.

Ne vous inquiétez pas outre mesure à l’avance que votre traitement contienne ces composants, cela ne ferait que stresser votre organisme ! Vous devez essayer de vous détendre même si les circonstances ne sont pas idéales. Plus vous stresserez, plus vous vous rendrez malade malgré votre gré. C’est un cercle vicieux : à force d’avoir peur de se sentir mal, on se rend malade. Les traitements n’y seront pas toujours pour quelque chose…

Les nausées liées à la chimiothérapies débutent généralement le soir du traitement voire le lendemain. Dans la majeure partie des cas, elles ne durent pas plus de 3 jours.

  • > La radiothérapie

Lorsqu’elle vise des zones proches de l’abdomen et des hanches, la radiothérapie risque elle aussi de causer des nausées car elle irrite les organes situés dans la zone traitée. Les nausées liées aux rayons peuvent débuter dès le début des traitements et pendant toute leur durée. Elles se déclenchent le plus souvent le soir même du traitement, mais ne persistent toutefois pas plus de deux jours et ne s’accompagnent pas forcément de vomissements, dans la plupart de cas. Il s’agit finalement juste d’une réaction de vos organes digestifs qui vous signalent qu’ils n’ont pas apprécié ce traitement.

limiter les nausées cancer

Comment les limiter ?

Pour lutter contre les nausées et vomissements, il existe deux méthodes principales : les médicaments prescrits par le personnel soignant et les petites astuces simples.

Côté médicaments, n’hésitez pas à en parler au personnel soignant autour de vous si vous en ressentez le besoin ou si vous souhaitez anticiper ces effets secondaires. Cela peut passer par des antiémétiques ou par un décontractant léger qui vous permettra de vous décontracter en amont des traitements.

Côté astuces, elles sont nombreuses ! À vous (et vous seule) de trouver celles qui vous conviennent le mieux, car bien sûr, chacune d’entre nous ne réagit pas de la même manière !

Ci-dessous la petite liste que nous vous avons préparée (non exhaustive ! On vous laisse compléter en commentaire… :)) :

  • – L’odeur de l’hôpital vous dégoûte et vous rend malade ? Parfumez un foulard ou un mouchoir de votre parfum préféré, d’une brume apaisante, d’une odeur mentholée, d’une huile essentielle qui vous rappelle de bons souvenirs… Glissez-le précieusement dans votre sac à main avant de partir à l’hôpital, pour pouvoir le sortir discrètement dans la salle d’attente ou le poser près de votre siège pendant les traitements. Efficacité garantie !

  • – Si les traitements à l’hôpital représentent une source de stress difficile à gérer pour vous, essayez autant que possible de ne pas vous y rendre seule. Afin de réduire le stress anticipatoire des traitements, vous faire accompagner peut-être une bonne idée. Que ce soit votre maman, votre soeur, votre frère, votre compagnon ou des amis, ils seront là pour vous tenir compagnie, vous distraire et détendre l’atmosphère de cette salle d’attente et cette salle de traitement qui vous angoisse.

  • – Même enfermée dans la salle de traitements, tentez de vous évader ! Fermez les yeux, pensez à des choses que vous aimez par dessus tout, des lieux où vous aimeriez être. Voyagez dans vos pensées pour oublier que vous êtes à l’hôpital. Pour vous aider, vous pouvez emporter avec vous de quoi écouter vos morceaux de musiques préférés ! L’esprit a un fort pouvoir sur le corps 🙂

  • – Adaptez votre façon de boire : Buvez suffisamment de liquide, y compris des jus de fruit ou du cola (l’essentiel est de vous faire plaisir et d’éviter tout dégoût), et de l’eau bien sûr. Buvez lentement. Vous pouvez même vous offrir une tasse avec couvercle et paille pour éviter de sentir l’odeur du liquide que vous buvez, même si les liquides froids ont tendance à très peu sentir. Ils sont donc à privilégier ;). Les gelées et autres jus glacés sont aussi bien tolérés par l’organisme.

  • – Adaptez aussi votre façon de manger ! Pas faim aux repas ? Mangez par petites portions. Il vaut mieux que vous mangiez très peu plusieurs fois dans la journée, plutôt que de vous forcer et vous rendre malade. De la même façon que les liquides, les aliments froids ou tièdes auront moins d’odeur. Afin d’éviter de troubler votre estomac, ne mangez pas trop lourd. Evitez bien sûr autant que possible les aliments trop gras, frits, ou très épicés. Enfin, n’oubliez pas de vous faire plaisir dans la mesure du possible, car c’est l’essentiel 🙂

  • – Reposez-vous, n’hésitez pas à faire une sieste pendant la journée. Essayez également de conserver une position assise après les repas, ce qui facilitera la digestion.

Nous espérons que ces quelques lignes vous aideront à lutter contre les effets indésirables de vos traitements. N’hésitez pas à partagez avec nous vos expériences et autres astuces en commentaires, elles seront très utiles aux autres femmes qui liront cet article ! Belle journée à toutes <3

 

Gamme cosmetiques cancer meme cosmetics

3 commentaires

Voir plus +
  • fontaine à eau 12 février 2018 à 11 h 23 min

    Bonjour et Merci pour tous vos bons conseils.
    Pensez toujours à beaucoup boire durant une journée même si vous ne ressentez pas le besoin de soif.
    Votre corps et votre peau en ont besoin.
    Bien cordialement

    Répondre
  • LAURA 23 juin 2017 à 13 h 43 min

    l huile essentielle de menthe poivrée 1 goutte ds une petite cuillère de miel ou d huile d olive

    Répondre
    • Judith de MÊME 10 janvier 2018 à 13 h 41 min

      Bonjour Laura,

      Merci pour votre conseil ! Pour notre part chez MÊME, nous avons choisi de ne pas mettre d’huiles essentielles dans nos produits. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article sur les Huiles essentielles : https://www.memecosmetics.fr/blog/huiles-essentielles/

      Répondre

    Laissez un petit commentaire !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *