MON VISAGE

Maquiller son teint en toute discrétion

Si les traitements peuvent modifier le teint et renforcer les marques de fatigue, ce n’est pas une fatalité! Apprendre à se maquiller peut aider à retrouver un visage lumineux à l’aspect plus reposé. Alors c’est parti pour un petit cours make-up pour sublimer sa beauté naturelle,… en toute discrétion  !

1. Une peau bien préparée

Que c’est agréable de se pomponner, lorsque l’on a un petit moral et une grise mine ! Alors pour bien préparer sa peau à recevoir le maquillage, voici quelques conseils:

• Nettoyage et hydratation : Pour protéger la peau et favoriser la tenue des autres produits, on se fait une peau toute propre en nettoyant délicatement son visage puis on applique une crème de jour hydratante, pourquoi pas notre douce crème pour le visage à découvrir ici 😉

• C’est la base: Pour redonner un peu d’éclat à votre peau, pour lisser/matifier ou encore corriger des défauts de colorimétrie, la base de teint est une alliée de taille. Elle permet également au maquillage de mieux accrocher à la peau et s’adapte à chaque problématique :

-Choisissez une base lissante pour une peau irrégulière

-Préférez une base matifiante pour une peau à tendance grasse

-Sélectionnez une base correctrice incolore pour donner de l’éclat

Du vert pour neutraliser les rougeurs

-Du mauve pour camoufler un teint trop jaune

-Du bleu pour atténuer les rougeurs sur les peaux les plus claires

-Du rose pour rafraîchir les teints clairs

-Du jaune ou du caramel pour illuminer les peaux hâlées à foncées.                                                                                                                                                                 

2. Choisir le bon produit 

• Fond de teint, BB crème, CC crème et même DD crème… la liste des produits pour le teint est longue et il y a de quoi s’y perdre. Voici quelques petites infos pour éviter les amalgames et y voir ENFIN clair dans cette avalanche de produits : 

• Quelle couleur ? Vous pouvez vous assurer de la bonne couleur du produit en
l’appliquantsur le haut de votre cou et sur les maxillaires tout en vous exposant à la lumière du jour. La teinte doit se rapprocher au plus près de la couleur naturelle de ces zones.

N’hésitez pas à demander un échantillon pour l’essayer une fois chez vous !

A noter: Il est déconseillé de tester la couleur de son produit en l’appliquant sur la main (ou sur toute autre partie autre que le cou et les maxillaires), car la couleur de votre corps est souvent très différente de celle de votre visage.

Aussi, on ne choisit pas une teinte plus foncée que sa couleur de peau naturelle pour se donner un teint hâlé car cela donnerait un effet très peu naturel au maquillage. Pour servir ces objectifs, vous pourrez plutôt utiliser de la poudre bronzante localement, ou un peu de fard à joue pour le côté « bonne mine » (On vous en parle un peu plus
bas!)


• Quels composants ? 
Pour choisir des produits (teint, blush, poudre bronzante,…) à la composition irréprochable, respectueuse de votre peau, vous pouvez utiliser le site La vérité sur les cosmétiques et taper tour à tour les composants des produits que vous envisagez d’acheter. Cette plateforme propose pour chaque terme INCI (composant) une appréciation allant de « très bien » à « déconseillé ».  Bien pratique pour ne pas avoir à retenir la liste (très longue) des produits nocifs pour la peau et la santé!

3. Comment l’appliquer ?

Aux doigts : Audrey Coppens, maquilleuse professionnelle nous a confié tous ses trucs et astuces pour une parfaite application : elle préconise l’emploi de ses propres mains pour appliquer les fonds de teint liquide, mousse et les crèmes teintées (BB, CC, DD) à condition, bien-sûr, de bien les nettoyer au préalable.

Avant l’application, réchauffez le fluide entre vos doigts pour que les pigments épousent ensuite mieux l’épiderme.
Venez ensuite appliquer le tout en fine couche en veillant à mettre une quantité de produits moins importante à la base des cheveux, des sourcils et des oreilles. Comme ça, adieu les démarcations !

Au pinceau : Audrey précise que les pinceaux sont moins économiques car ils absorbent une bonne partie du produit.  Cependant, ils permettent d’obtenir un résultat plus léger et moins couvrant. Notez que, pour des raisons hygiéniques, ces instruments requièrent d’être lavés quotidiennement.

Alors si on choisit d’utiliser des pinceaux, on leur fait leur petit shampoing après chaque utilisation!

Enfin, pour les fonds de teint compacts sous forme de poudre ainsi que les poudres libres et minérales, un pinceau « kabuki » s’avère très utile pour écraser les pigments sur la peau et ainsi transformer la poudre, en fond de teint !
A l’éponge :
Tout comme les pinceaux, les éponges absorbent une partie du produit. En revanche, elles sont très utiles pour obtenir un résultat très couvrant (à condition de tapoter avec et non pas d’étirer)

On l’applique évidemment avec une grande précaution pour ne pas créer une couche visible et peu naturelle du produit sur le visage. Et on la lave, aussi, quotidiennement !

Pour toutes les applications, on dépose idéalement son produit au centre du visage (front, nez et menton) puis on en étire vers l’extérieur sans ajouter de produit.

Sans oublier de prolonger la matière sur le cou pour éviter l’effet masque, pas très élégant !

4. La touche finale

Corriger : Durant les chimiothérapies, les cernes et les tâches peuvent pointer le bout de leur nez. On dépose une petite quantité de correcteur aux endroits où l’on en ressent le besoin. Pour que la matière soit bien couvrante, on l’applique donc en tapotant délicatement pour la fondre naturellement avec la peau.

Au beau fixe : Lorsqu’on s’est appliqué un fond de teint liquide, mousse, en stick ou sous forme de crèmes teintées (BB, CC, DD), on peut venir fixer le tout avec une poudre translucide ou couleur peau. Le maquillage tiendra ainsi plus longtemps.

Là encore, ayez la main légère pour éviter de marquer les zones de sécheresse ou appliquez en seulement sur la zone T (menton, nez et front) plus sujette aux brillances.

Je vois la vie en rose : Et pour finir, on fait un grand sourire devant le miroir. D’abord parce qu’on aime notre reflet et aussi parce que la petite zone bombée des pommettes délimite l’endroit où déposer un fin voile de blush, in-dis-pensable pour avoir une bonne mine !

Un peu de rose pâle pour les peaux claires, une couleur pêche pour les peaux plus mates et hop :

Votre teint est coloré, unifié et, radieux 🙂

produit utilisé dans cet article

1 commentaire

Voir plus +
  • C'est l'été : un joli hâle... sans soleil ! - MÊME 4 août 2016 à 14 h 08 min

    […] besoin, rendez-vous sur cet article pour retrouver toutes les astuces qui vous permettront d’avoir une base de teint parfaite […]

    Répondre
  • Laissez un petit commentaire !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *