POUR MES PROCHES

Annoncer son cancer à ses proches

Qu’il s’agisse de sa famille, de ses amis ou de ses collègues, annoncer son cancer à son entourage est une véritable épreuve. Voici quelques conseils pour faire face à cette étape qui peut être difficile et angoissante.

1. En parler lorsqu’on se sent prêt

Beaucoup de professionnels s’accordent à dire qu’il est important de parler de la maladie à ses proches. Si cela permet de s’alléger d’un fardeau et de se sentir entourée, l’annonce ne doit pas, pour autant, se faire dans la précipitation. Avant de se confronter à l’entourage, il est d’abord essentiel de réaliser soi-même la nouvelle. La prise de conscience de sa propre maladie demeure en effet une étape difficile, essentielle pour rétablir une confiance en soi souvent fragilisée. Prenez-donc un moment, quelques minutes ou quelques jours pour intégrer ce changement bouleversant dans votre vie et, ensuite, quand vous aurez un peu digéré tout cela, vous pourrez en informer vos proches.

annoncer son cancer
2. Oui mais comment ?

Que dire ? Dans quel ordre ? Les questions se multiplient et votre état de nervosité augmente déjà très certainement. Rassurez-vous, il existe des moyens adaptés d’amener le sujet.
D’abord, vous pouvez choisir d’éviter la formule « J’ai un cancer » qui fait souvent peur et qui pourrait heurter un peu trop brutalement votre entourage. Vous pourriez plutôt commencer par expliquer comment les différents examens ont permis de détecter une anomalie. De cette façon, vous pourrez plus facilement parler de son emplacement, ainsi que des conséquences sur votre corps et sur votre vie pour les prochains temps, tout comme le médecin vous l’a normalement exposé précédemment. Rester factuelle facilitera votre annonce et permettra à vos proches de prendre progressivement conscience de votre maladie. A terme, vous pourrez évidemment employer le mot « cancer » tout en prenant soin de rassurer votre entourage (notamment vos enfants) sur les différents traitements possibles et sur vos perspectives de guérison.

3. Ne pas pouvoir

Malgré votre volonté d’informer vos proches, vous ne parvenez pas à vous y confronter? Ne culpabilisez pas, il est très naturel de ne pas se sentir en mesure d’affronter cette épreuve.
Pour vous aider, un membre du personnel médical peut, au court d’un rendez-vous, expliquer lui-même la situation. Il saura employer les bons mots et pourra, à coup sur, rassurer vos proches tout en répondant à leurs diverses interrogations.

annoncer son cancer

4. Ne pas vouloir

Face à la maladie, vous pouvez également faire le choix de ne pas en parler, de ne pas communiquer la nouvelle à tout le monde. Qu’il s’agisse d’une volonté de préserver un proche fragile ou encore de se protéger des regards ou des questions angoissantes d’une partie de votre entourage… cette décision vous revient de droit et doit être respectée.

Quel que soit votre choix, sachez que beaucoup d’interlocuteurs peuvent vous aider à traverser les étapes de votre maladie. Vous pourrez partager avec eux vos angoisses, poser vos questions ou simplement papoter un peu 🙂

Pour une écoute, de l’aide, du soutien : vous pouvez passer par la Ligue contre le cancer en appelant le 0 810 111 101 ou en venant discuter sur son forum ; vous inscrire sur le tout nouveau réseau de Mon réseau Cancer du sein ; ou encore rejoindre la communauté en ligne de Rose Magazine.
Et parce que pour les proches aussi, l’annonce est difficile à accepter, rendez-vous sur le site internet de l’association Avec nos proches.
Par ailleurs, si vos parents sont âgés et que vous vous interrogez sur la légitimité à leur annoncer votre cancer, vous pouvez consulter l’article sur le sujet du site internet de l’association La Maison du cancer.

5. Et Lili… aussi !

Lili Sohn même cosmetics

Son nom est Lili Sohn, et, elle aussi, à même pas 30 ans, a du annoncer son cancer à ses proches. D’origine strasbourgeoise et vivant à Montréal, elle s’est sentie incapable de s’exprimer sur sa maladie par téléphone ou par mail.

Pour raconter son quotidien et extérioriser ses émotions, cette graphiste a donc décidé de prendre le taureau par les cornes, en créant un blog tout en illustrations, tout en féminité et tout en humour: Tchaogunther.com !

« Bref, comme je n’ai pas pu choisir d’avoir le cancer, je veux au moins choisir comment le vivre: en couleurs et avec humour. »

Son cancer, elle l’appelle Günther. D’où le titre du blog !

Un exemple d’annonce hors du commun, qui redonne le sourire :), malgré tout !

1 commentaire

  • Accompagner un proche atteint du cancer | MÊME 22 janvier 2016 à 13 h 43 min

    […] Annoncer son cancer est une épreuve pour la personne malade. Elle doit non seulement faire face aux réactions de son entourage mais également prendre elle-même, à travers cette annonce, pleinement conscience du diagnostic. Ainsi, en tant que proche, quelques comportements simples peuvent participer à rendre cet instant moins difficile. […]

    Répondre
  • Laissez un petit commentaire !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *