MON VISAGE

Cils : soigner son regard pendant son cancer

soigner-son-regard-pendant-son-cancer-meme-cosmetics

Les traitements et la fatigue donnent parfois à notre visage une triste mine et un regard terne. Pour retrouver un air éveillé et sublimer la forme de ses yeux, voici nos petits conseils rien que pour vous et votre beau regard charmeur… 🙂

C’est le b.a.ba (se !)

Appliquer en tapotant doucement sur ses paupières une base « spéciale paupière », du fond de teint ou encore un peu de correcteur anti-cernes, permettront d’abord aux fards de bien accrocher à la peau. En effet, suite à certains traitements tels que la chimiothérapie, il arrive que les yeux larmoient davantage et il est donc essentiel de soigner la tenue de son maquillage pour un regard plus prononcé.

Ajouter une base permet également d’unifier la paupière en masquant les petites imperfections comme les petites veines, les rougeurs ou encore les défauts de pigmentation. Ah, c’est que nos yeux sont déjà visiblement plus beaux ! 😉

Cils vous plaît

cils chimiotherapie

 Afin de camoufler un peu la disparition de nos chers et adorés petits cils (pas de panique, ils repousseront dès la fin des traitements), on commence par reprendre la forme de l’œil au crayon, puis on vient « flouter » légèrement le trait avec un pinceau plat ou biseauté.

S’il nous reste quelques cils, on peut appliquer par dessus le trait de crayon plusieurs couches de mascara avec l’aide d’une brosse à petits picots fins.

Cela vous donnera presque l’impression d’avoir retrouvé vos beaux cils et votre regard retrouvera de son caractère et de son charme !

S’adapter à la forme des yeux

Quelques principes élémentaires permettent de mettre ses yeux en valeur et ce, en fonction de leur forme (à sophistiquer et à détourner à volonté !) :

– Pour agrandir de petits yeux :

  1. On applique une couleur claire nacrée ou irisée sur toute la paupière mobile et sur le contour inférieur de l’œil.
  2. On peut ensuite appliquer une couleur plus foncée à partir du milieu de la paupière mobile que l’on étire ensuite vers l’extérieur. Si, et seulement si, les cernes ne sont pas trop marquées, on peut ajouter un peu de la couleur foncée sur le contour inférieur (du milieu de l’œil au coin externe).
  3. On vient également fondre les fards à paupière entre eux avec un pinceau estompeur (ou « fluffy »).
  4. On peut enfin souligner d’un trait noir ou brun très fin le contour supérieur de l’œil en le prolongeant d’une petite virgule. Cela fera ressortir les yeux et créera, en même temps, l’illusion d’une frange de cils fournie.

Pour créer ce trait fin, vous trouverez tous nos conseils d’application dans l’article « Vous saurez tout sur l’eye-liner » 🙂

– Pour les yeux un peu globuleux :

On évite les finis irisés et les couleurs vives qui ont pour effet de « bomber » encore davantage les yeux.

  1. On dépose un fard foncé mat sur les ¾ extérieurs de la paupière mobile en l’étirant légèrement au dessus du creux de l’œil
  2. On applique ensuite une pointe de fard clair dans le coin interne de l’œil.
  3. Enfin, on fond le fard foncé et le fard clair à l’aide d’un pinceau estompeur (ou, à défaut, d’un coton tige).

– Lorsqu’on a les yeux écartés :

  1. On utilise notre ami l’eye-liner. On commence par un trait fin allant du coin externe de l’œil jusqu’au coin interne.
  2. On tire ensuite légèrement ce trait vers le centre du visage en prolongeant la ligne de l’œil. De cette façon, les yeux sembleront légèrement plus proches du nez.
  3. On applique ensuite du fard clair sur toute la paupière mobile pour alléger le regard.

– Pour une peau mature:

On évite les couleurs trop sombres ou très vives qui durcissent le visage ainsi que les finis irisés qui marquent les ridules de la peau. Pour les mêmes raisons, on proscrit le crayon noir.

  1. On préfère appliquer un fard marron, brun ou taupe en ras du contour inferieur sur la moitié extérieure de l’œil.
  2. On en applique ensuite sur tout le contour supérieur pour donner l’effet de racines de cils fournis.
  3. Pour finir on vient, avec la même couleur, accentuer le creux de l’œil à l’aide d’un pinceau estompeur et de petits mouvements circulaires.

– Et lorsque les yeux sont trop rapprochés, ronds ou tombants:

  1. On choisit un fard foncé dans le coin externe de l’œil.
  2. On applique du fard clair sur tout le reste de la paupière que l’on vient fondre avec le fard foncé.
  3. On accentue ensuite le creux de paupière avec un fard mi-ton (une poudre bronzante par exemple ? ;))
  4. On peut également étirer encore davantage l’œil à l’aide d’un trait d’eye-liner (que l’on préfère brun et très fin pour les yeux tombants !) allant du milieu du contour supérieur de l’œil jusqu’au coin externe. Celui-ci pourra enfin se terminer par une jolie virgule prolongeant le contour inferieur de l’œil pour donner un effet « œil de biche » !

Un peu de couleurs ILLUMINERont NOS JOURNées… comme nos soirées !

Libre à nous d’appliquer du fard à paupière ! Au quotidien, on peut se tourner vers des teintes « nudes » telles que le taupe, le marron, le doré ou le beige nacré. Notez d’ailleurs que, aussi bizarre que cela puisse paraître, une poudre bronzante pour le teint constitue un excellent fard à paupière !

Pour faire ressortir un maximum notre regard, on se saisit de fards dont la couleur contraste avec celle de nos yeux. Quoi de plus joli que des yeux marrons sublimés par un léger bleu nuit, des yeux verts soulignés de prune ou de jolis yeux bleus entourés de brun, n’est-ce-pas ?

Pour l’application, rien de plus simple :

On s’équipe d’un petit pinceau plat (ou « smudge) ou tout simplement de son doigt pour venir déposer une fine (vraiment fine, au risque de ressembler à un panda) quantité de fard sur la paupière extérieure, on ajoute une couleur plus claire à l’intérieur de la paupière mobile et on fond délicatement les deux avec un pinceau fluffy. En effet, en matière de maquillage des yeux, il est défendu d’appliquer le même fard sur toute la paupière mobile. Cette absence de nuance écrase l’œil et lui donne un air fatigué. Pour les mêmes raisons, on se défend de prolonger un fard très haut au dessus de la paupière mobile, jusqu’aux sourcils par exemple. Notez d’ailleurs que pour en intensifier la couleur on peut renouveler petit à petit l’application plusieurs fois ou même humidifier légèrement son pinceau.

Voilà, vous savez tout (ou presque!).  Mais n’oubliez pas que malgré tous ces conseils et puisque le maquillage est un art, il vous est permis toutes les folies ! Alors, avant tout, amusez-vous ! 🙂

 

Laissez un petit commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *