MON CORPS

Prévenir et soulager le syndrome mains-pieds

même cosmetics_BLOG_SOULAGER-SYNDROME-MAINS-PIEDS

Lors d’une chimiothérapie ou suite à des traitements anti-cancéreux plus ciblés (notamment avec le Sutent™, le Nexavar™ ou encore le Xéloda™) il n’est pas rare de ressentir des brûlures ou une sécheresse extrême au niveau des pieds et des mains, le fameux syndrome mains-pieds. Six conseils pour essayer de prévenir et soulager cet effet indésirable. 

Conseil n°1 : PrE-VEN-TION ! ON S’hydrate au maximum

La première chose à mettre au programme, avant même d’aborder les traitements : se recentrer sur son bien-être, se chouchouter !

Quelques petits réflexes pour bien accompagner les gestes quotidiens et aider à prévenir ces effets indésirables :

Après chaque toilette, on n’oublie pas de sécher soigneusement toutes les zones sensibles des mains et des pieds en les tamponnant délicatement (attention, ne frottez pas votre peau avec votre serviette !). Ensuite, on applique généreusement de la crème hydratante et nourrissante en insistant sur les pieds, les mains et les ongles. Si l’on peut reproduire l’opération une ou deux fois par jour, c’est encore mieux (gardez toujours un tube de crème dans votre sac à main !☺)

Et comme on est des femmes occupées, on hésite pas à se badigeonner de crème ou d’huile nourrissante sous la douche (attention, sol vraiment glissant !) : elles permettront de nourrir la peau, et cela en un temps record !

Conseil n°1 bis : oN EN RAJOUTE UNE COUCHE

Pour une hydratation plus efficace, mais aussi pour apaiser les premières sensations de brûlures ou d’inconfort, on se tourne 1 à 2 fois par semaine vers nos gants et chaussons de soin à faire poser pendant 30 minutes !

 

 

 Conseil n°2 : on protège sa peau des agressions extérieures

Dès le début des traitements, on évite tout contact avec des irritants cutanés (type parfums, alcool, détergents) et on utilise systématiquement des gants type « seconde peau » (caoutchouc ou latex) pour éviter tout contact avec de l’eau ou des produits agressifs (ménage, vaisselle, lessive, jardinage, etc.)

À noter : le contact prolongé avec l’eau chaude est à éviter. On oublie donc le bain pour se tourner vers la douche, notre meilleure alliée !

Conseil n°3 : On relâche la pression

Quelque soit le stade d’avancement du syndrome, il est important d’empêcher les contacts répétés avec la peau. Gardez la peau découverte au maximum pour limiter la transpiration, éviter au maximum le soleil, les températures extrêmes, les pressions et les frictions. En bref, vêtements lâches, gants confortables et chaussures larges vont devenir les nouveaux alliés de vos mains et pieds fragilisés !

Bien entendu, les marches prolongées sont à éviter, ainsi que les accessoires trop serrés tels que les bijoux, les bandages ou les pansements.

Et après une longue journée, direction le canapé pour rehausser ses jambes à l’aide de coussins. Cette position vous fera le plus grand bien: adoptez-la aussi souvent que possible !

Pour vous soulager, vous pourrez aussi immerger ponctuellement les pieds et les mains dans un bain d’eau tiède.

Conseil n°4 : ON CHOUCHOUTE SES ONGLES EN LEUR OFFRANT UNE PETITE CURE TOUT EN DOUCEUR

Il est important avant de démarrer tout traitement de bien préparer ses ongles et de leur offrir une bonne manucure / pédicure avec les petits vernis MÊME, tout en douceur (pour éviter bien sûr toute petite blessure sur ces zones très sensibles).

N’hésitez pas à appliquer quotidiennement un fortifiant huileux pour vos ongles en insistant sur le pourtour et les cuticules, qui peuvent devenir douloureux. Pour plus de conseils sur comment prendre soir de ses ongles, rendez-vous sur notre tuto spécial : Belle jusqu’au bout des ongles.

Conseil n°5: allô docteur ?

Rougeurs, gonflements, crevasses, brûlures, fourmillements sur la plante des pieds ou les paumes des mains peuvent néanmoins apparaître… la survenue d’un ou plusieurs signes du syndrome mains-pieds doit vous amener à en informer l’équipe médicale qui vous suit pour avis, prescription, ou éventuelle adaptation de votre traitement.

On essaie ?

produits utilisés dans cet article

2 commentaires

  • Laurence Roblin 1 novembre 2016 à 10 h 06 min

    Bonjour, au lieu de mettre des chaussettes qui vont boire la moitié de la crème et en céder une partie aux draps, moi je m’emballe les pieds avec du film alimentaire. C’est top ! Et pourtant avec le Xeloda mes pieds devenaient de plus en plus cartonnés….

    Répondre
    • Judith de MÊME 2 novembre 2016 à 11 h 15 min

      Merci Laurence pour cette très bonne astuce ! 🙂 Nous l’avons ajoutée à l’article !

      Répondre

    Laissez un petit commentaire !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *