POUR MOI

L’alimentation, un équilibre à trouver au quotidien !

Si de nombreuses études cherchent à débusquer les meilleurs aliments anti-cancer, quelle alimentation faut-il privilégier pendant les traitements pour trouver un équilibre au quotidien? Un petit tour d’horizon des bons réflexes nutrition!

Faire le tri dans les mille et une informations liées à l’alimentation

Pas toujours facile d’y voir clair dans ces montagnes d’informations sur l’alimentation parfois contradictoires !
Alors dans tout ça … où trouver des informations nutritionnelles fiables ?


Voici déjà quelques pistes pour vous guider et vous aider à vous forger votre propre opinion :

A chacun sa situation, ses contraintes (propres à son état de santé) et surtout à chacun ses goûts. Choisissez la formule qui vous convient le mieux afin de vous aider à retrouver les bons gestes et réflexes nutrition et mettre toutes les chances de votre côté pour prendre le chemin d’une santé retrouvée !

L’idéal est d’établir, avec le médecin qui vous suit ou un expert de la diététique un régime respectueux de votre santé. En plus de vous fournir une liste d’aliments bénéfiques et des idées repas, ils sauront adapter leurs conseils à votre mode de vie ☺

En attendant, nous sommes là pour vous donner quelques conseils et pistes !

Equilibre alimentaire : les 9 grands repères les plus généralement décrits

  • Les fruits et légumes : au moins 5 par jour
  • Les féculents à chaque repas et selon l’appétit
    (pain, pates, riz, pomme de terre, legumes secs et produits céréaliers)
  • Viande, poisson, œuf : 1 à 2 fois par jour
  • Les produits laitiers : 3 par jour
  • Matières grasses : à chaque repas mais en petite quantité
  • Produits sucrés : limiter la consommation
  • Eau, thé, tisane, café… : à volonté pendant et entre les repas (au moins 1,5 litre)
  • Sel : à limiter, surtout si l’on est sous corticoïdes.
  • Activité physique : au moins l’équivalent de 30 minutes de marche rapide par jour, dès qu’on s’en sent le courage !

 

La richesse de la diversité : en alimentation, ça marche aussi !

 

Chacun s’accorde aussi à dire que la diversité dans la composition des repas fait la richesse et l’équilibre d’une alimentation. Alors suivez le guide pour éviter les pannes d’idées et ne pas rester sur votre faim !

Mention spéciale pour le site « La Fabrique à Menus » du Programme Nutrition Santé : cette fabrique à menus vous met sur un plateau une mine d’idées et d’astuces pour varier votre alimentation en vous proposant non seulement de vrais menus de saison équilibrés (et bon marché !) mais en vous préparant aussi votre liste de courses, un vrai plus pour vous faciliter la vie … on en redemande ! Et en plus, l’appli mobile est déjà disponible.

Alimentation, santé, en route pour la prévention !

Traitements ou pas, s’informer sur l’intérêt d’une alimentation équilibrée et diversifiée conformément aux recommandations du Plan National Nutrition Santé est essentiel. Alors place à la prévention !

Testée et validée : une belle initiative de l’Assurance Maladie qui innove et crée le programme « Coaching Santé Active », pour vous aider à préserver votre santé jour après jour (Nutrition Active, Santé du dos, Santé du cœur). Pour adopter durablement les bons réflexes, le coaching Santé Active vous accompagne dans la durée par le biais d’un coach virtuel mais aussi, selon les régions, grâce à de vrais ateliers en ville. Apprendre à mieux manger et à bouger plus au quotidien doit être l’un de vos objectifs essentiels pour préserver votre santé. Avec le programme Nutrition Active, vous bénéficierez là aussi de conseils et astuces personnalisés pour faire vos courses, connaître les aliments à privilégier et composer des repas équilibrés. A noter : ce programme est ouvert à tout public, hors parcours de soins.

Alimentation pendant les traitements

Là, pas de règles, on oublie les généralités ! A chacun son traitement, ses réactions, ses contraintes, ses gênes, ses envies… et à chacun ses goûts ! Le premier des réflexes, c’est d’essayer de garder du plaisir alors que nos habitudes alimentaires sont souvent lourdement bousculées.
Car oui, c’est un état de fait : la radiothérapie, la chimiothérapie ou encore les chirurgies, imposent de conserver un bon état nutritionnel et un poids stable. Cependant, ce n’est pas toujours chose facile : les traitements modifient la perception des goûts, l’appétit diminue ou augmente et des désordres digestifs peuvent également survenir.

Selon le traitement que vous suivez, un feuillet ou protocole listant les effets secondaires possibles vous sera remis par votre oncologue en début de traitement (n’hésitez pas à le réclamer auprès du service de soins). Lisez attentivement tous les conseils et recommandations spécifiques qui y sont inscrits. En respectant ces indications, vous vous donnez une chance d’éviter certains des effets « très » indésirables (perte d’appétit, nausées, inflammation, constipation, diarrhée..).
Par ailleurs, sous certains traitements, il se peut que certains aliments soient à éliminer totalement de l’alimentation. Par exemple en cas de traitement “Xeloda + Tyverb”, on proscrit absolument le jus de pamplemousse (que l’on peut remplacer par du jus d’orange).

Pour comprendre ces effets secondaires et y remédier, vous pourrez également trouver des explications claires et des astuces dans la brochure Alimentation et cancer de la Ligue contre le cancer, présente dans l’onglet « Vie quotidienne pendant et après les traitements ». Un petit répertoire bien pratique pour adapter son alimentation !

Et bien-sûr, en cas de troubles ou gênes persistantes, n’hésitez pas à vous rapprocher des référents Diététique du centre ou vous êtes suivie, et/ou ou d’en avertir le médecin qui vous suit, il pourra vous conseiller, et adaptera éventuellement votre traitement, si il a un impact trop lourd sur votre système digestif.

Où est mon tablier ?

Tout en respectant les conseils qui vous ont été fournis, il n’est pas question de se priver des plaisirs de la table! Amusez-vous ! La cuisine est un passe-temps créatif qui peut servir à remonter un moral en berne. En plus, il est possible que votre appétit revienne en cuisinant. Evidemment, si concocter des petits plats n’est pas votre tasse de thé, mettez à contribution un membre de votre famille pour préparer votre plat fétiche. Cela fait partie des petits « bénéfices secondaires » dont parle si bien Noémie Caillault dans sa pièce « Maligne » ! ☺

La plateforme Vite-fait-bienfaits.fr est un site très précieux qui vous aidera à cuisiner et à conserver le plaisir de manger, à l’aide de recettes et astuces culinaires simples, malgré les effets secondaires dus aux traitements anticancéreux. Des recettes à concocter, que l’on soit directement concerné ou pour aider un proche, et qui satisferont toute la famille, pour une alimentation faite maison.
Dans tous les cas et peu importe votre niveau, vous pourrez trouver sur le site de nombreux trucs et astuces, des recettes faciles et délicieuses ainsi que des suggestions de plantes et épices destinées à atténuer les effets secondaires des traitements.

Les associations agissent à vos côtés :

N’hésitez pas à vous renseigner, dans votre région et votre établissement de santé.
De nombreux ateliers spécifiques nutritions / diététiques sont organisés pour les patients :
La Ligue contre le Cancer organise régulièrement des ateliers portant sur les principes généraux de nutrition, la constitution des repas depuis l’achat des matières premières jusqu’à la dégustation de repas. N’hésitez pas à contacter à vous rendre sur leur page dédiée à la diététique et la nutrition pour en savoir plus.

Des ateliers nutritions et cancer sont aussi souvent au programme des associations type « Maison des Patients », renseignez-vous vite !

Un bel exemple de ce type d’initiatives : le programme « Activ » de l’institut Curie, programme d’éducation thérapeutique basée sur la combinaison gagnante activité physique régulière et équilibre alimentaire pour renforcer l’efficacité des traitements et maintenir une bonne qualité de vie, tout en diminuant notamment la fatigue.

Et pour conclure, petites notes (très) perso de la rédaction !

A chacun d’adapter ces grandes lignes à son organisme, mode de vie… et surtout, no stress ni culpabilité si on n’arrive pas tous les jours à 5 fruits et légumes !

Quelques petites idées à partager avec vous, c’est notre petit mémo nutrition perso :

  • S’hydrater malin : le matin, on se prépare une théière de Thé Vert (Rooibos ou tisane fin de journée), à boire tranquillement tout au long de la journée, tiède ou même froid.
  • La banane (bio de préférence) : le fruit « tout terrain » pour une journée pleine d’énergie !
    Pratique pour nos ptits déj’ express, elle a sa place tout au long de la journée dans notre sac à main pour éviter les petites baisses de régimes.
  • Les fruits oléagineux : Pratiques, délicieux et nutritifs, on les embarque partout pour les « ptits coups de mou ». Amandes, pignons, noisettes, noix, noix du Brésil, noix de cajou, noix de pécans… à choisir de préférence non grillés et non salés !
  • TOUS les fruits rouges : mûres, framboises, myrtilles, fraises… ces petites baies ont tout pour plaire : peu caloriques, riches en eau, pourvues de nombreuses vitamines et sels minéraux. Hors saison, on opte pour les fruits rouges déshydratés ou surgelés !
  • Les prunes et pruneaux (1 portion de fruit = 3 pruneaux) : sont eux aussi de sérieux alliés !
  • Du vert dans notre assiette : brocolis, choux, épinards, leur pouvoir antioxydant est précieux !
  • Les produits laitiers : il n’y a pas que la vache ! Place aux laitages Brebis ou Chèvre. Yaourts Nature de préférence et fermier si possible.
  • A mettre à toutes les sauces : Le curcuma et … l’ail, qui ne nous veulent que du bien!
  • Assaisonnement : on alterne les huiles ou même on mélange les huiles pour les assaisonnements, par exemple, moitié huile olive / moitié huile de Colza (bio de préférence).
  • Poissons : on limite la consommation des poissons gras (saumon, espadon, requin, thon), et on évite tous les poissons de la mer Baltique.
  • Alcool : on évite ou limite la consommation de vins, bières, apéritifs : facteurs de risque au-delà de deux verres par jour.

3,2,1… à vos tabliers ! ☺

2 commentaires

  • Die 5 avril 2018 à 17 h 07 min

    Bonjour, merci pour vos astuces et conseils. Cependant, une petite observation : pour s’hydrater malin vous conseillez de préparer un Thermos de thé vert.
    Attention : le thé vert, du fait de son puissant effet antioxydant, a des effets indésirables sur certains produits de chimio… Pas de thé vert dans les 48 h avant et après les chimio s’en principe…. C’est une amie pharmacienne qui me l’aav dit et j’en ai trouvé confirmation sur le site http://www.cancer.be = équivalent site e-cancer.fr mais en Belgique qui permet de croiser chimio utilisées et aliments ou plantes à ne pas consommer…

    Répondre
  • Comment retrouver un bon sommeil - MÊME 29 septembre 2016 à 16 h 34 min

    […] troublant votre sommeil. Afin de trouver un équilibre alimentaire parfait pendant les traitements, cet article devrait vous intéresser […]

    Répondre
  • Laissez un petit commentaire !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *