LES COULISSES DE MÊME

Interview: Béatrice Clairaz, pharmacienne spécialisée en soins de support

béatrice clairaz

Il y a quelques mois, nous nous sommes rendues à la pharmacie des Verts Coteaux à Châtenay-Malabry faire la connaissance d’une super pharmacienne, Dr Béatrice Clairaz, qui a fait le choix de se spécialiser sur les soins de support en cancérologie. Ses précieux conseils nous ont amenées à lui proposer de faire partie de notre Comité Scientifique, ce qu’elle a accepté avec plaisir. Nous en sommes très fières ! Ci dessous une petite interview pour en savoir plus sur sa belle vision du métier de pharmacien. 

INTERVIEW

MÊME : Quel est le rôle le plus important du pharmacien pour vous ?

Béatrice Clairaz : Le plus important pour moi est vraiment l’accompagnement du patient. Il y a deux facettes dans le rôle du pharmacien : nous sommes spécialistes du médicament mais aussi et surtout, nous accompagnons les patients. Il faut savoir que nous sommes les professionnels de santé de premier recours avant d’aller à l’hôpital ainsi que le premier que le patient rencontre en sortant de l’hôpital !
Et bien sûr, nous avons également la casquette de chef d’entreprise.

 

MÊME : Depuis quand êtes-vous spécialisée en soin de support en cancérologie ? Pourquoi avez-vous choisi ce domaine ?

Béatrice Clairaz : Je me suis rendue compte au comptoir qu’il y avait une véritable attente des patients et que je pouvais avoir une vraie valeur ajoutée dans leur parcours de soin. Ainsi, après avoir obtenu en 1996 un Diplôme Universitaire de soins palliatifs à Paul Brousse, je me suis investie en oncologie. Je suis l’une des premières à l’avoir fait! Je suis plus que convaincue que le lien entre l’hôpital et la ville, mais aussi le lien entre les différents professionnels de santé sont primordiaux pour la prise en charge des patients, ce d’autant plus pour les patients concernés par le cancer. Cette spécialisation m’a permis de sortir des murs de la pharmacie et a modifié mon regard sur l’autre, sur mes patients.

 

MÊME : Qu’y a-t-il de particulier dans votre pharmacie par rapport à une autre ?

Béatrice Clairaz : Depuis quelques temps, nous avons mis en place un espace de confidentialité au sein de notre pharmacie, un lieu situé dans une petite pièce derrière le comptoir, qui nous permet d’accueillir les personnes concernées par le cancer en toute intimité. En parallèle, toute l’équipe a été sensibilisée à la prise en charge globale des problématiques particulières liées à la maladie.

cancer confidentialité pharmacie
L’espace de confidentialité de la pharmacie des Verts Coteaux

Dans cet espace, nous proposons de nombreux produits spécialisés comme des prothèses capillaires, des prothèses mammaires, ou encore de la lingerie adaptée. Une personne de mon équipe est d’ailleurs particulièrement spécialisée sur les perruques et les prothèses et suit régulièrement des formations à ce sujet. Afin d’être les plus disponibles et attentives possibles, nous fonctionnons par rendez-vous avec les patientes, ce qui leur convient parfaitement. Jusqu’ici, nous avons des retours très positifs !

 

MÊME : Pensez-vous qu’il existe suffisamment de structures de soins de supports pour la prise en charge des personnes concernées par le cancer ?

Béatrice Clairaz : Les soins de supports ont évolué de manière très positive ces dernières années et heureusement, il existe déjà beaucoup de structures de soins de supports pour accompagner les patients sur les « à côtés » des traitements.
Mais aujourd’hui, même si de nombreuses ressources existent, trop de patients n’y ont pas accès. La principale barrière est le manque d’information ! Si on utilise à 100% ce qu’on a déjà, ce serait déjà une grande étape franchie !
De plus, certains soins de support sont accessibles uniquement sur prescription médicale. Avant de multiplier les ressources, peut être qu’une piste serait de permettre au médecin généraliste également de pouvoir les prescrire ? Affaire à suivre…

 

MÊME : D’après votre expérience, quelle approche des produits cosmétiques et de la beauté ont les femmes concernées cancer ? Est-ce pour elles une nécessité ? Est-ce superficiel ?

Béatrice Clairaz : Je pense que selon les périodes, les femmes se sentent plus ou moins concernées. Cette question est très « personne-dépendante » et « parcours-dépendant ». C’est tellement compliqué d’y penser quand on a des nausées ou qu’on est faible psychologiquement. Et pourtant, la plupart des femmes voient dans la beauté et la féminité un moyen de se battre. J’ai par exemple accompagné une patiente qui ne prenait pas du tout soin d’elle à la base. C’est avec la maladie qu’elle est devenue coquette, en prenant plaisir à s’offrir différents foulards, des produits de soin, du maquillage, etc. Même si les choses bougent de plus en plus, c’est dommage qu’à l’hôpital les femmes ne soient pas d’avantage incitées à prendre en main ce sujet… Car je suis convaincue qu’il est essentiel pour le moral de se sentir féminine. 

 

MÊME : Quel est selon vous la clé pour l’avenir des soins de support en oncologie ? 

Béatrice Clairaz : Pour ma part, je souhaite encore plus m’investir dans les soins de support en oncologie. Il y a tellement de patients en souffrance, tellement de choses à améliorer dans leur prise en charge et le lien entre ville et hôpital…
Les oncologues font leur travail mais je pense qu’il faut qu’ils s’appuient encore d’avantage sur les multiples ressources à leur disposition autour d’eux pour améliorer le bien-être de leurs patients. De manière générale, je pense que la clé pour l’avenir est de réussir à mieux et surtout plus communiquer sur toutes les initiatives en soins de support qui émergent !

 

MÊME : Un dernier message à nous faire passer ? 

Béatrice Clairaz : Je pense sincèrement que cette expérience nous aura changés : la création de notre espace de confidentialité nous a permis d’établir une plus grande proximité entre l’équipe et nos patientes. La relation avec nos patientes est différente. Et c’est plus qu’enrichissant !

 

Pour en savoir plus …

Si vous habitez dans le coin et que vous souhaitez rendre visite à Béatrice dans sa pharmacie, voici l’adresse exacte 🙂

Pharmacie des Verts Coteaux , 430 Avenue de la Division Leclerc, 92290 Châtenay-Malabry. Téléphone : 01 46 32 33 77

De votre côté, n’hésitez pas à partager avec nous en commentaires d’autres bonnes adresses de pharmaciens à l’écoute et de bon conseil pour accompagner pendant la maladie ! 

2 commentaires

  • michele DESCAMPS 21 octobre 2017 à 9 h 29 min

    Bonjour c’est avec beaucoup d’attention que j’ai regardé votre site, enfin des produits qui permettrons s’amélioré notre quotidien! est-il possible de recevoir votre catalogue car le maquillage est aussi très important. maquillage est très important également.
    Cordialement

    Répondre
  • Laissez un petit commentaire !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *